Presse

Déclaration de presse du RODADDHD sur la situation dans le Nord du Niger

Le Réseau des Organisations de Développement et Associations de Défense des Droits de l’Homme et de la Démocratie – RODADDHD membre du REPAOC, s’est réuni le lundi 25 juin 2007, pour examiner la situation d’insécurité qui sévit actuellement dans la région Nord du Niger. Le vendredi 22 juin 07, à cinq heures du matin, les éléments du Mouvement des Nigériens pour la justice – MNJ ont attaqué un détachement militaire des Forces Armées Nigériennes (FAN) basé à Tezirzayt, dans le Nord d’Agadez. Le bilan des affrontements est lourd : 15 militaires loyalistes tués, 43 blessés, 72 otages. Cette attaque meurtrière venait de confirmer quoi qu’on dise la situation d’insécurité dans la zone Nord du Niger !

Le RODADDHD condamne avec la dernière énergie cette barbarie, présente aux familles endeuillées ses condoléances les plus attristées et rassure les forces loyalistes de son soutien indéfectible.

Cependant, en attendant d’avoir au clair la situation des civils qui auraient été massacrés par les FAN, événement qui pourrait être compris comme la cause justificative de cette tragédie, le RODADDHD interpelle les autorités nigériennes pour faire toute la lumière sur cette allégation !

Le RODADDHD fait remarquer à l’opinion nationale et internationale que le Niger est en situation de guerre civile dans sa région Nord et que si des dispositions urgentes ne sont pas envisagées, il y a risque qu’elle se généralise et qu’elle s’étende à tout le pays.

Entre autres dispositions à prendre urgemment : • le respect par les belligérants des conventions de Vienne et du statut de Rome ;

• la cessation des hostilités et l’ouverture immédiate des négociations entre les deux parties en conflit ;

• l’implication des organisations de la société civile, des autorités morales et religieuses dans la conduite des négociations.

Enfin, le RODADDHD, fermement attaché aux principes et vertus de la paix et du dialogue, lance un vibrant appel et à l’Etat du Niger et au MNJ de privilégier le dialogue dans la gestion du conflit armé en cours. Pour le RODADDHD, le Niger renferme beaucoup de valeurs à mettre à contribution pour qu’un dialogue nigéro-nigérien soit bâtit et conduit entre les Nigériens sans qu’on ne se réfère aux pays étrangers.

Laisser un commentaire