REPAOC

Alternative flash content

Pour afficher ce contenu Flash, vous devez Javascript sur votre navigateur et la version mise à jour de Flash Player.

Politiques Alimentaires en Afrique : Le REPAOC participe au lancement du Rapport 2017 de l’IFPRI

 

Lancé ce mardi 25 Juillet à Dakar, le Rapport 2017 du Bureau Régional de l'Institut International de Recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) présente les dernières conclusions d'une analyse annuelle de l'évolution de la politique alimentaire à travers les pays en développement.
Selon le rapport, l'influence de l'urbanisation sur les systèmes alimentaires, la santé et le développement a radicalement modifié le paysage démographique des pays en développement.
Intervenant lors de la cérémonie de lancement officielle le Directeur général de l'IFPRI M. Shenggen Fan, a indiqué que l'urbanisation est à l'origine d'énormes changements dans la manière dont les agriculteurs interagissent avec les marchés pour vendre leurs marchandises, dans les choix que font les individus concernant leurs régimes alimentaires et dans la manière dont les systèmes alimentaires sont mis en œuvres.

Dans cette perspective, il a souligné qu'il est important d'aider les décideurs politiques, les chercheurs, et les acteurs du développement à comprendre cet environnement en mutation et à y répondre pour la réalisation des objectifs de développement durable.
Prenant également part à la cérémonie, Le REPAOC dans sa vision de lutte contre la pauvreté et la promotion des droits humains au niveau régional, a souligné l'importance d'une collaboration entre l'IFPRI et la société civile Ouest africaine. ''Cette collaboration sera une opportunité pour la société civile d'avoir accès aux données pour mieux comprendre l'évolution des politiques alimentaires sur le continent'' a indiqué la Chargée de programme du REPAOC.
La recherche a montré qu'au cours des dernières années, la proportion d'enfants urbains souffrant de malnutrition et d'un retard de croissance par rapport à leur âge est passée de 23 pour cent à 31 pour cent.
Il ressort qu'en Afrique, les chiffres de la pauvreté de la faim et de la malnutrition se sont améliorés lentement mais régulièrement en Afrique subsaharienne, de même que la valeur ajoutée agricole. Mais les pays africains ont continué à faire face à la baisse des produits de première nécessité et à des financements externes limités en 2016.
''L'Afrique offre aujourd'hui les conditions idoines pour accueillir des investissements dans le domaine de l'agriculture. Elle doit porter plus loin les engagements envers la Déclaration de Malabo en plaçant l'agriculture au cœur des priorités'', a indiqué Dr Ousmane Badiane.
''Nous observons une redynamisation des économies urbaines qui se traduit par une massification des classes moyennes, une augmentation des revenus des ménages, ce qui crée naturellement de nombreuses opportunités pour l'agriculture locale'' a-t-il ajouté.
En recommandation, l'IFPRI appelle les Gouvernements africains à mettre en place un système d'harmonisation dans la chaîne de production et renforcer les liens entre le milieu rural et urbain pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Coordination Régionale REPAOC

Home Rencontres et Ateliers Politiques Alimentaires en Afrique : Le REPAOC participe au lancement du Rapport 2017 de l’IFPRI

Nos coordonnées

Secrétariat Permanent du REPAOC, Liberté VI Extension, Immeuble Soda Marième, 4ème étage,
B.P. : 47485 Dakar-Liberté (Sénégal) Tél : +221 33 827 76 46 - E-mail : info@repaoc.org