REPAOC

Alternative flash content

Pour afficher ce contenu Flash, vous devez Javascript sur votre navigateur et la version mise à jour de Flash Player.

Communiqué de la conférence consultative sur l'apatridie

La Coordination Régionale du REPAOC a participé à la Conférence consultative sur le droit à la nationalité et l’apatridie organisée par OSIWA et le HCR du 28 au 30 Septembre 2015 à Abidjan.  Cet évènement était la première rencontre officielle de représentants gouvernementaux, de la société civile  et des Instituts nationaux des droits de l’homme, des universités et des médias œuvrant dans ce domaine depuis la Conférence ministérielle sur l’apatridie en Afrique de l’Ouest, qui s’était tenue en février 2015 dans la capitale ivoirienne. La conférence consultative a constitué une opportunité pour les participants de présenter les progrès réalisés depuis février 2015 en matière de prévention et de réduction de l’apatridie dans leurs pays respectifs, et de discuter des modalités de mise en œuvre de la Déclaration d’Abidjan.

Ci joint le communiqué Ici

Urgent: communiqué du REPAOC

Le REPAOC, préoccupé par la situation au Burkina-Faso

Se référant au communiqué en date du 16 Septembre 2015 du SPONG, membre fondateur du REPAOC et face à la situation qui prévaut au Burkina-Faso, le REPAOC s’indigne profondément du coup d’Etat que vient d’orchestrer une partie de l’armée pour remettre en cause le processus de transition devant aboutir aux élections crédibles et transparentes dans le pays en Octobre 2015.

A l’heure où le monde se mobilise pour définir de nouveaux objectifs pour un développement durable dans les pays en voie de développement, ce coup de force aura des conséquences politiques, économiques et sociales au Burkina et dans la sous-région.

Lire la suite...

Déclaration du SPONG au Burkina Faso

A l’instar de bon nombre de citoyens burkinabé, nous venons d’apprendre ce jour 16 Septembre 2015 que le gouvernement de la Transition a été pris en otage par des éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) alors qu’il se tenait le traditionnel conseil des ministres.

Cette prise en otage du Président du Faso et des membres du gouvernement est un acte très grave et porte atteinte à la sûreté de l’Etat, au fondement même de notre démocratie et ouvre un précédent inacceptable pour les autres pays africains. En effet comment comprendre que ce soit le régiment de sécurité présidentielle lui – même dont la mission est d’assurer la sécurité du Chef de l’Etat qui soit la menace pour le Président de la République et son gouvernement ?

Si nous ignorons jusque-là les motivations profondes qui ont animé cette prise en otage du Président et des membres du Gouvernement, nous comprendrons mal que ce soit la réforme du RSP proposé récemment par la Commission de Réconciliation Nationale et des Réformes (CRNR) en un corps d’élite qui ait suscité une telle infamie.

De ce fait, nous appelons ces éléments du RSP à la retenue et au sens élevé de la République et ses institutions, car on ne saurait sacrifier l’intérêt général de 17 millions de burkinabé sur l’autel des intérêts individuels de 1300 hommes issus de la même population qui ne cherche qu’à vivre en paix et en bonne intelligence avec les autres peuples. L’avenir voulu par le peuple burkinabé après l’insurrection de 2014 cherche à assurer une certaine équité à tout le monde dans la paix, la durée et la justice.

C’est pourquoi, le SPONG tout en condamnant fermement cet acte répréhensible contre notre démocratie, appelle :

  • l’ensemble des ONG du Burkina Faso et des organisations de la société civile qui se reconnaissent dans les valeurs de dignité à se démarquer de toute velléité de confiscation du pouvoir par la force et défendre la paix et la démocratie au Burkina Faso;
  • le peuple burkinabé, patriote à privilégier la paix et à défendre l’intérêt général afin que le pays revienne à une situation propice à son développement;
  • invite les partenaires et amis du Burkina à rester aux côtés de son peuple pour l’aider à son plein épanouissement. 

Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

Communiqué de presse

POUR PLUS D’ACCÈS AUX VACCINS : LES OSC D’AFRIQUE FRANCOPHONE S’UNISSENT

En amont du 25ème Sommet de la Francophonie, des organisations de la société civile lancent la Plate-forme des Organisations  de la Société Civile d’Afrique Francophone pour le Renforcement des Systèmes de Santé et de la Vaccination avec pour mission cruciale d'améliorer l'accès à la santé et aux vaccins en Afrique francophone.

Dakar, 26 Novembre 2014 - Alors que les chefs d’Etat et de gouvernements convergent vers Dakar pour le 25ème Sommet de la Francophonie, les organisations de la société civile (OSC) d'Afrique francophone lancent officiellement la Plate-forme des Organisations  de la Société Civile d’Afrique Francophone pour le Renforcement des Systèmes de Santé et de la Vaccination (OAFRESS) avec pour but d'améliorer l'accès aux services de santé et aux vaccins dans la région. Une plateforme soutenue par Gavi, l’Alliance du vaccin.

« Les organisations de la société civile sont des partenaires essentiels pour les pouvoir publics afin de relever les défis de santé auxquels nous sommes confrontés en Afrique francophone », a déclaré à cette occasion, le Professeur Awa Marie Coll-Seck, Ministre de la Santé et de l'Action Sociale du Sénégal et marraine de cette plate-forme.

Lire la suite...

Communiqué conjoint REPAOC-REPONGAC sur la situation en Centrafrique

Kinshasa et Dakar/le 27 Février 2014

Le REPONGAC et le REPAOC restent préoccupés par la situation sécuritaire en Centrafrique.

Face à la persistance des affrontements intercommunautaires et interconfessionnels, nous plaidons pour le renforcement des forces de maintien de la paix en Centrafrique et une meilleure coordination des opérations militaires et policières notamment dans le désarmement et le cantonnement des belligérants (ex-Séléka et Anti-balaka).

Lire la suite...

Nos coordonnées

Secrétariat Permanent du REPAOC, Liberté VI Extension, Immeuble Soda Marième, 4ème étage,
B.P. : 47485 Dakar-Liberté (Sénégal) Tél : +221 33 827 76 46 - E-mail : info@repaoc.org